Autoconsommation solaire

mardi 21 mai

Gérer et optimiser son autoconsommation photovoltaïque

Grâce à l’autoconsommation solaire, installer des panneaux photovoltaïques est non seulement un engagement écologique mais aussi un investissement rentable. En général, plus l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques est consommée directement par les équipements du foyer, plus les économies réalisées sont importantes. Cependant, une bonne gestion de son autoconsommation solaire implique un pilotage intelligent de sa consommation et de sa production photovoltaïque. Dans cet article, vous trouverez 5 conseils pour vous aider à optimiser votre taux d’autoconsommation afin de diminuer au maximum le montant de votre facture d’électricité.

Paul

Publié par Paul de Preville

Qu’est ce que l’autoconsommation solaire ?

L'autoconsommation solaire consiste à installer des panneaux solaires chez soi et à consommer directement l’énergie photovoltaïque produite grâce au soleil. Une autoconsommation optimisée permet de diviser par deux le montant de la facture électrique d’un foyer.

Pour maximiser ses économies et rentabiliser le plus rapidement possible son investissement dans l’énergie solaire, optimiser son autoconsommation photovoltaïque consiste à limiter au maximum la quantité d’électricité achetée ou vendue sur le réseau.

Rappel

Si le rendement des panneaux solaires est insuffisant par rapport aux besoins électriques du foyer, le surplus d’électricité nécessaire est acheté au réseau. Au contraire, si les panneaux photovoltaïques produisent trop d’énergie par rapport aux besoins du foyer, le surplus d’électricité produit est injecté dans le réseau.

Bien gérer son autoconsommation solaire revient à trouver l’équilibre idéal entre :

  1. Le taux d’autoproduction, c’est-à-dire la quantité d’électricité fournie par les panneaux photovoltaïques par rapport à l’ensemble de l’électricité consommée par le foyer.

  2. Le taux d’autoconsommation, c’est-à-dire la quantité d’électricité provenant des panneaux photovoltaïques qui est effectivement consommée par les équipements électriques du foyer.

Prenons comme exemple un foyer qui installe un système solaire produisant 5 000 kWh (Kilowatts heure) par an. Si la consommation annuelle du foyer est de 10 000 kWh chaque année, les panneaux solaires produisent la moitié des besoins électriques du foyer. Le taux d’autoproduction est alors de 50 %.

Imaginons maintenant que la consommation électrique du foyer est de 4 000 kWh pendant la journée, c’est-à-dire pendant que les panneaux solaires produisent 5 000 kWh. Dans ce cas, 80% de l’électricité produite est autoconsommée et les 20% restants sont injectés dans le réseau. Le taux d’autoconsommation est alors de 80%.

Remarque

Dans cet exemple, le système solaire du foyer est dépourvu de batteries de stockage. Le surplus d’électricité est intégralement injecté dans le réseau et vendu à EDF OA (ou à un autre fournisseur d’énergie).

Pour optimiser la gestion de son autoconsommation photovoltaïque, il faut :

  1. Évaluer précisément ses besoins électriques

  2. Dimensionner parfaitement son installation photovoltaïque

  3. Suivre sa production électrique grâce à des outils de domotique solaire

  4. Adapter ses habitudes de consommation et programmer ses équipement électriques

  5. Maximiser son autoconsommation grâce à l’automatisation

Chez Ensol, nos ingénieurs travaillent sur l’amélioration continue de notre EMS (Energy Management System) afin de permettre à nos clients de suivre et de piloter au mieux leur autoconsommation photovoltaïque. Cette solution permet de maximiser les économies réalisées pendant toute la durée de vie des panneaux solaires.

Utilisez notre simulateur afin d’évaluer la rentabilité de votre projet solaire ! 🌞

J’évalue la rentabilité de mon projet solaire

Votre adresse

Estimation en 2 min

Gratuit et sans engagement


“Société sérieuse qui connaît bien son sujet. Le devis que j’ai reçu chez Ensol était presque 40% moins cher que celui qu’un électricien local m’avait transmis.”

M L

Bien choisir ses équipements solaires

L’optimisation de son autoconsommation photovoltaïque commence par le choix des équipements à installer. Cette étape cruciale implique de :

  1. mesurer précisément ses besoins en électricité

  2. dimensionner au mieux son installation solaire

Évaluer précisément ses besoins électriques

Votre facture d’électricité annuelle permet de mesurer la quantité d’électricité que vous consommez chaque année.

Attention

Vos panneaux solaires ne produisent pas de l’électricité 24 heures sur 24 et une partie importante de votre consommation électrique s’effectue lorsque le soleil est couché.

Il faut donc estimer la part de votre consommation annuelle qui peut être prise en charge par l’électricité solaire, c’est-à-dire en s’intéressant à vos besoins électriques au moment où votre système photovoltaïque produit de l’électricité.

Pour évaluer le plus précisément possible votre consommation électrique actuelle, rapprochez-vous de votre compteur Linky à un moment de la journée où vous ne faites rien de particulier dans votre logement (pas de lave-linge ou de lave-vaisselle en route, par exemple).

En appuyant 4 fois sur le bouton “+” du compteur Linky, l’écran affiche la consommation instantanée de la maison (en Watts).

Consommation instantée Linky

Ce niveau de consommation permanent s’appelle le “talon de consommation”, on y trouve généralement l’électricité utilisée par :

  • le réfrigérateur

  • le chauffe-eau

  • les plaques à induction (lorsqu’elles sont en veille)

  • la VMC

  • la box internet

  • les chargeurs de téléphone

  • et les autres appareils en veille

Pour évaluer la consommation électrique d’un équipement en particulier, vous pouvez brancher un Watt-mètre sur une prise électrique. Cet appareil coûte une vingtaine d’euros et est utile pour mesurer la consommation instantanée d’un équipement en activité ou en veille. Vous verrez, certains appareils réservent des surprises en consommant une quantité d’électricité non négligeable même lorsqu’ils sont visiblement éteints.

Remarque

Gardez en tête que la durée de vie des panneaux solaires est d'environ 30 ans. Il peut être intéressant d’inclure dans votre évaluation les équipements que vous envisagez d’utiliser dans le futur. Par exemple, si vous installez une borne de recharge dans les années à venir, il faut évaluer sa consommation afin de pouvoir recharger une voiture électrique grâce aux panneaux solaires.

Dimensionner parfaitement son installation photovoltaïque

Maintenant que vous avez une idée plus précise de vos besoins en électricité durant la journée, vous pouvez déterminer la dimension idéale de votre installation photovoltaïque.

Remarque

Déterminer l'orientation et le nombre de panneaux à installer sur une maison s’appelle le calepinage photovoltaïque.

Une erreur à éviter est de calculer le nombre de panneaux solaires nécessaires pour satisfaire votre consommation électrique lorsqu’elle est à son pic. En effet, analysez votre consommation heure par heure et vous constaterez qu’elle est irrégulière. On observe généralement un pic de consommation à différentes heures de la journée.

Si la puissance de votre système solaire équivaut à la consommation maximale de votre foyer, vos panneaux vont produire un surplus d’électricité important lorsque votre consommation est “normale”. Dans ce cas, le taux d’autoconsommation est faible car une faible part de l’électricité photovoltaïque est autoconsommée. Or, la rentabilité d’une installation solaire est particulièrement longue lorsque le taux d’autoconsommation est faible.

Pour optimiser votre taux d’autoconsommation (et la rentabilité de vos panneaux), il est préférable que la puissance de votre système soit légèrement supérieure à votre talon de consommation. 

Par exemple, si votre foyer consomme autour de 2 300 Watts lorsqu’aucun appareil ponctuellement énergivore n’est allumé (four, lave-linge etc…), alors installer un système solaire d’une puissance d’environ 3 kWc (Kilowatt-crête) permet d’équilibrer au mieux votre taux d’autoconsommation et votre taux d’autoproduction.

Attention

Le rendement de vos panneaux photovoltaïques n’équivaut pas toujours à ce qui est indiqué sur la fiche technique du matériel. En effet, la quantité d’électricité qu’un panneau photovoltaïque est capable de produire dépend aussi de :

  • la qualité et l’ancienneté du matériel

  • l’ensoleillement de votre région

  • l’inclinaison et de l’orientation des panneaux solaires

Afin d’éviter de commettre une erreur au niveau du calepinage photovoltaïque, il est fortement recommandé de confier le dimensionnement de votre installation à des professionnels certifiés RGE.

En confiant votre projet à Ensol, vous êtes accompagné par des experts de A à Z. Notre offre comprend :

  • une étude poussée pour définir le dimensionnement et la faisabilité de votre projet solaire

  • la réalisation des démarche administratives, tant pour les questions d’urbanisme que pour les aides et subventions dédiées aux panneaux solaires

  • l’installation des panneaux photovoltaïques par des artisans RGE QualiPV détenant plus de 10 ans d’expérience dans le domaine

  • une assurance décennale (pour l’installation) et une garantie du matériel photovoltaïque pendant 30 ans

  • un accompagnement personnalisé pour vous aider à optimiser votre autoconsommation solaire dans les années à venir


“Une démarche bienveillante, une installation conforme au projet que je souhaitais et un suivi mensuel personnalisé. Entreprise sérieuse, je recommande. Merci Ensol !”

Loïc

Piloter sa consommation électrique en suivant sa production photovoltaïque

Après la mise en services des panneaux photovoltaïques, la gestion de l’autoconsommation passe par :

  1. le suivi de votre production photovoltaïque

  2. un changement d’habitude de consommation

Suivre sa production électrique grâce à la domotique solaire

L’objectif d’une autoconsommation optimisée est d’aligner votre consommation sur votre production photovoltaïque.

Optimisation de l'autoconsommation

Remarque

Le surplus d’électricité non consommé n’est pas perdu, il est vendu et servira à quelqu’un d’autre. Cependant, le prix de vente de l’électricité photovoltaïque est nettement inférieur au prix d’achat de l’électricité à EDF. L’autoconsommation permet donc de rentabiliser plus vite son installation solaire.

Ainsi, il est indispensable de suivre votre production photovoltaïque afin d’optimiser votre taux d’autoconsommation. Pour cela, il existe des outils de domotique solaire qui permettent de connaître en temps réel le niveau de production des panneaux solaires.

Par exemple, grâce à un boîtier connecté à l’onduleur ou aux micro-onduleurs, vous pouvez accéder à une application mobile qui vous indique la puissance actuelle de votre installation. Avec cette information, il est bien plus facile de synchroniser votre consommation électrique et votre production photovoltaïque.

Suivi production solaire

Remarque

La domotique représente un investissement non négligeable, allant de quelques centaines à quelques milliers d’euros. Cela dit, avec l’augmentation du prix de l’électricité, il devient plus facile de rentabiliser cette solution.

Adapter ses habitudes de consommation et programmer ses équipements électriques

Généralement, les foyers français consomment une part importante d’électricité le soir, lorsque les panneaux solaires ne produisent plus d’énergie. Cependant, l’utilisation de certains équipements, comme un lave-vaisselle ou un lave-linge, peut être décalée à un moment où la production photovoltaïque est à son pic (entre 12h et 15h, en général).

Ainsi, en connaissant la production photovoltaïque de votre installation à chaque heure de la journée, vous pouvez maximiser votre taux d’autoconsommation en adaptant vos habitudes de consommation.

Remarque

Stocker le surplus d’électricité photovoltaïque dans des batteries performantes permet de garder ses habitudes tout en optimisant son autoconsommation solaire. Cependant, si vous souhaitez rentabiliser votre investissement dans l’énergie solaire, le prix des batteries peut être dissuasif.

Programmer ses équipements électriques est un moyen efficace de gérer son autoconsommation.

Par exemple, certains chauffe-eau peuvent être programmés afin qu’ils se mettent en marche entre 12h et 15h. Il est également possible de planifier le fonctionnement d’un cumulus classique en intégrant un programmateur directement dans le tableau électrique.

Programmateur tableau électrique

Pour des soucis d’efficacité, un chauffe-eau est souvent doté d’une résistance très énergivore. Afin que la puissance de vos panneaux solaires couvre la consommation du chauffe-eau, vous pouvez installer une résistance moins puissante (de 700-800 Watts, par exemple). L’eau mettra plus de temps à chauffer mais votre autoconsommation sera bien plus optimale.

Astuce !

En alimentant votre chauffe-eau avec le surplus d’électricité produit, celui-ci fait office de batterie ! L’énergie photovoltaïque est ainsi stockée sous la forme d’eau chaude sanitaire.

Enfin, pour limiter la consommation d’énergie des appareils non programmables, vous pouvez brancher sur une prise un programmateur électrique. Ce dispositif peu coûteux permet d’alimenter les appareils branchés seulement à certaines heures de la journée. Le reste du temps, le programmateur coupe le courant, évitant ainsi la consommation générée par le mode veille de certains appareils électriques (ex : chargeur de vélo électrique ou de téléphone, TV etc…).

Prenez contact avec notre équipe pour obtenir des conseils personnalisés !


"Super expérience avec cette jeune entreprise. Ils connaissent parfaitement leur métier. Un grand merci pour les conseils au top !"

Paul-Marie

Optimiser son autoconsommation photovoltaïque grâce à l’automatisation

Ci-dessus, nous vous avons donné quelques conseils pour vous permettre de gérer manuellement votre autoconsommation photovoltaïque.

A l’ère de l’intelligence artificielle, il est aujourd’hui possible d’optimiser votre autoconsommation solaire de manière automatique.

En effet, vous pouvez par exemple brancher une box solaire à votre système. Grâce à des pinces ampèremétriques, celle-ci détecte si vos panneaux photovoltaïques produisent plus d’énergie que vous n’en consommez. Dans ce cas, la box est capable de rediriger automatiquement le surplus d’électricité vers certains appareils électriques.

Si votre budget est limité, il existe également des prises connectés capables de s’activer (ou non) en fonction des données météo de votre région. Cette alternative est moins efficace qu’une box mais une prise connectée a l’avantage de coûter bien moins chère (15-20 €).

Enfin, vous pouvez relier votre système solaire à une batterie virtuelle afin d’optimiser au maximum votre autoconsommation. Dans ce cas, le surplus d’électricité que vous injectez dans le réseau est “stocké virtuellement”. Autrement dit, l’énergie que vous envoyez à votre fournisseur d’énergie vous donne droit à un certain nombre de Kilowatts-heure. Lorsque le soleil est couché (ou si la météo est nuageuse), vous pouvez récupérer et consommer ces kWh.

Remarque

Pour le moment, peu de fournisseurs d’énergie proposent des batteries virtuelles. La revente de l’électricité à EDF OA reste souvent une solution plus rentable.

Chez Ensol, notre objectif est d’aider nos clients à optimiser leur autoconsommation et la rentabilité financière de leur installation solaire le plus facilement possible. Grâce à un accompagnement personnalisé, à la mise en place de notre EMS (Energy Management System) et l’accès à une centrale électrique virtuelle, nous vous donnons les moyens de gérer et d’optimiser au mieux votre autoconsommation solaire. Utilisez notre simulateur et prenez contact avec notre équipe pour recevoir des conseils personnalisés !

Passez au solaire avec Ensol

Votre adresse

Estimation en 2 min

Gratuit et sans engagement


“Super expérience ! Une équipe dynamique qui a su répondre à toutes mes questions et interrogations : au téléphone, sur place et pendant l'installation ! Le suivi post-installation pour optimiser son autoconsommation est un plus qui m'a fait choisir Ensol !”

Jean Bastin

Prêt à passer
à l'énergie solaire ?

Estimation en 2 min

Gratuit et sans engagement

Prêt à passer à l'énergie solaire ?

Nous avons hâte de vous accompagner pour ce beau projet.

© 2023
Ensol est le nom commercial d’Ensol Group SAS, société par actions simplifiée immatriculée au RCS de Bobigny sous le numéro 978 246 601 et ayant son siège social au 5 Rue Pleyel, 93200 Saint-Denis.